Il est important de comprendre l’origine du dégât des eaux et faire réparer la fuite avant de procéder à la remise en état du sinistre pour se faire indemniser en cas de dégât des eaux. La fuite doit être réparée dans les plus brefs délais pour éviter une aggravation des dégâts.
En revanche, avant de procéder à la remise en état des peintures, moquettes, papiers peints, … il convient dans le cas d’un gros sinistre, d’attendre le passage de l’expert ou l’accord préalable de l’assureur.

Quand prévenir votre assureur pour un dégât des eaux ?

Vous devez déclarer le dégât des eaux à votre assureur dans les cinq jours ouvrés. En général, si seul votre logement est touché et si le dégât des eaux vient de chez vous, votre société d’assurances vous demandera de lui indiquer vos coordonnées, l’adresse du logement et votre numéro de contrat mais également de lui expliquer la cause du sinistre et lui décrire les dommages.

Le constat amiable dégât des eaux permet d’accélérer l’indemnisation

Afin d’être indemnisé d’un dégât des eaux le plus rapidement possible, vous devez remplir un constat amiable dégâts des eaux qui rassemble tous les renseignements nécessaires à votre assureur. Une fois renseigné et signé par les personnes concernées, le constat doit être adressé à leurs assureurs respectifs dans les cinq jours ouvrés à compter de l’événement. Pour vous le procurer, adressez-vous à votre assureur ou téléchargez-le sur son site Internet.

L’expertise des dommages est-elle systématique ?

Votre assureur désigne, s’il l’estime nécessaire, un expert pour faire examiner et évaluer les dommages.
Vous pouvez également être assisté par votre propre expert dont les honoraires peuvent toutefois ne pas être pris en charge par votre contrat d’assurance.

Comment se déroule l’indemnisation en cas de dêgat des eaux ?

La procédure d’indemnisation en cas dégât des eaux est propre à chaque société.
Selon les cas, vous recevrez de votre assureur ou de l’expert une lettre d’acceptation qui mentionne le montant de l’indemnité proposé. Si vous l’acceptez, le règlement interviendra dans le délai mentionné dans le contrat (en principe dans le mois qui suit l’accord amiable).
En cas de désaccord sur l’indemnisation, vous pouvez contacter votre interlocuteur habituel (agent, courtier, bureau local de la société…) qui, dans la plupart des cas, proposera des solutions.
A défaut d’accord, vous pouvez vous adresser au service clients de la société d’assurances auprès de laquelle vous avez souscrit votre assurance.
Si vous effectuez vous-même les réparations, le remboursement est alors calculé d’après le montant des fournitures auquel s’ajoute une indemnité forfaitaire pour la main-d’œuvre.